Ligne décorative haut page dégradée vert bleu

Hivernage piscine, protéger sa piscine durant l’hiver ?

Sommaire

Piscine chauffée utilisable en hivers malgré neige

Qu’est-ce que c’est l’hivernage ?

Mettre en hivernage sa piscine, c’est une méthode qui consiste à préparer son équipement de baignade à des conditions météorologiques hivernales difficiles. En effet, pour éviter que la rigueur de l’hiver (intempéries, gel, températures froides) abîme la structure ainsi que le matériel de baignade, une mise en hivernage est conseillée.

Quand débuter la mise en hivernage ?

Tout d’abord, celle-ci s’effectue à partir d’une température d’eau de piscine avoisinant les 15°C . Votre thermomètre affiche depuis plusieurs jours moins de 15°C, alors il est temps de mettre votre piscine en hivernage. Désormais la température de l’eau ralentit la prolifération des algues ainsi que des bactéries, préservant ainsi naturellement la qualité de votre eau. Cela vous facilitera le redémarrage de la piscine au printemps. Sachez qu’il existe deux techniques d’hivernage. La méthode d’hivernage passive et la méthode d’hivernage active.

Thermomètre indiquant la température de mise en hivernage piscine entourée de feuille

Hivernage actif ou passif, quelle méthode choisir ?

Pour commencer, déterminons ensemble la méthode qui sera la plus adaptée à votre situation.

Prenons le cas de l’hivernage actif de la piscine. En effet, la méthode est conseillée pour des régions où les températures hivernales sont modérées, et des baignades occasionnelles hors-saison encore envisageables. C’est pourquoi, la filtration et le traitement de l’eau seront maintenus tout l’hiver, mais à un rythme moins soutenu que durant la période estivale. Par contre les températures devront rester sans un risque de gel de l’eau de la piscine.

Tandis que l’hivernage passif ou hivernage complet est privilégié dans les régions froides. Là où la piscine est mise totalement hors service durant tout l’hiver. Par exemple pour éviter les dégâts structurels liés au gel, une vidange partielle du bassin est effectuée , le démontage et le stockage de l’équipement de piscine, la fermeture des vannes et la mise en place de bouchons pour préserver les tuyaux. L’ajout de produits chimiques d’hivernage empêchera la prolifération des algues et des moisissures durant toute la période d’absence de filtration.

L’hivernage est essentiel pour prolonger la durée de vie de votre piscine, réduire les coûts d’entretien et faciliter la réouverture de la piscine lorsque les températures se réchauffent au printemps. Il est important de suivre les étapes spécifiques recommandées pour votre modèle de piscine et de consulter un professionnel pisciniste si vous avez des doutes sur la manière de procéder à l’hivernage de votre piscine.

Comment effectuer l’hivernage actif de la piscine de manière adéquate ?

L’hivernage actif d’une piscine permet de continuer à utiliser sa piscine durant toute la saison hivernale, bien que de manière plus limitée qu’en saison chaude. Pensez à utiliser une pompe à chaleur pour piscine ou réchauffeur de piscine pour prolonger vos plaisirs aquatiques ou vous permettre en tout confort de démarrer une la pleine saison plus tôt.

Comparativement à l’hivernage passif, l’hivernage actif est bien plus facile à mettre en œuvre. En plus, il vous permet de continuer à profiter de votre piscine dès que la météo adéquate pour une baignade peut se présenter hors saison. Il est vrai que la méthode préserve également votre pompe d’un risque de grippage suite à trop longue mise à l’arrêt. Elle préserve la qualité de votre eau, car celle-ci continue à être filtrée et facilitera la remise en fonctionnement au printemps à moindres coûts.

À savoir que  ce mode d’hivernage est plus contraignant, car il vous faut surveiller régulièrement le bon fonctionnement de votre piscine tout au long de l’hiver. Probablement la nettoyer régulièrement si vous ne l’avez pas bâché. Ainsi que de continuer à tester l’eau pour effectuer les ajouts de produits nécessaires pour préserver la qualité de l’eau de la piscine.

 

La mise en hivernage actif d’une piscine hors sol, tubulaire ou enterrée, petit guide pratique

Notons que, quel que soit le modèle de piscine enterrée, semi-enterrée ou encore posée simplement, la méthode de mise en hivernage de la piscine est identique.

1. Le nettoyage avant la mise en hivernage

Pour commencer le nettoyage de la piscine. Avant de débuter la mise en hivernage a proprement parlé, il faut vous assurer que votre piscine est très propre. Retirez toutes les feuilles, les débris et insectes de la surface de l’eau et du fond de la piscine à l’aide d’un filet et d’un aspirateur de piscine. Pour les plus chanceux d’entre vous, il est temps de solliciter votre robot de nettoyage piscine. À supposer que celui-ci est compatible avec les eaux froides pour ne pas endommager son circuit électrique. Petite astuce pour nettoyer votre ligne d’eau, utiliser l’éponge magique ou une éponge classique non abrasive imbibée d’un produit de nettoyage spécifique pour la  ligne d’eau (disponible en magasin piscine) pour la dégraisser plus désinfecter et ainsi vous faciliter le travail.

Epuisette piscine pleine de feuilles hiver

2. Tester et stabiliser la qualité de l’eau

Votre piscine a les surfaces propres, il est temps de vous attaquer à l’eau elle-même.

Testez la qualité de votre eau.

Résultat du test d’eau équivalent à très bon : bonne nouvelle, vos produits habituels suffiront pour vous garantir le maintien de la qualité de votre eau de piscine durant toute la saison froide. Et cela, malgré une filtration réduite à une à trois heures la nuit, par jour. En effet, la baisse et l’absence de prolifération des algues et des bactéries se produisent à partir de 12°C de température d’eau.  

Malheureusement, votre qualité d’eau n’est pas bonne ? Pas de panique ! Pour y remédier, il suffit d’utiliser un traitement au chlore choc ou l’oxygène actif choc. Choisissez pour une piscine traitée au chlore en saison chaude du chlore choc, idem du brome choc ou du peroxyde d’hydrogène accompagné par un réajustement du taux PHMB ( entre 30 et 40) pour les autres. Laissez tourner votre filtration de piscine sur «  recirculation » au moins 24 heures avant de  filtrer et vérifier sa qualité. Si votre eau reste trouble malgré votre nettoyage des parois et votre traitement choc, pensez aux floculants/clarifiant ( procédé chimique) pour la purifier. Sous réserve que  votre filtre le permette pour retrouver une eau cristalline. Cependant, le traitement floculant est totalement à proscrire si vous utilisez un filtre diatomée /zéolite au risque de le colmater de manière irrémédiable, mais aussi pour des filtres à poche au risque de les abîmer.

produit nettoyage chimique de l'eau de piscine

3. Nettoyez votre filtre pour l'hivernage

Après avoir filtré l’eau et avoir retrouvé une excellente qualité d’eau, il est temps de nettoyer votre filtre.

Commencez par effectuer un rinçage puis un pré-nettoyage du filtre. Pour enlever des dépôts de calcaire incrustés, des détartrants compatibles avec tous les types de filtres sont disponibles en magasin. Continuez la procédure du nettoyage du filtre en effectuant un contre lavage et tournez la vanne sur la position de filtration. Durant toute la période d’hivernage, vous devrez régulièrement surveiller l’encrassement du filtre.

4. Arrêtez le fonctionnement des appareils en mode automatique l'hiver

Vérifiez que tous vos appareils en fonctionnement en mode automatique sont coupés. Cela permet d’économiser votre appareillage.  Le PH de l’eau va se stabiliser seul dans une eau froide peu brassée. Coupez l’électrolyseur ou les autres appareils de traitement d’eau. Les électrolyseurs au sel ne supportent pas les eaux froides et le froid. En un mot, coupez le circuit d’entrée d’eau après l’avoir débranché et couvrez-le  efficacement.

5. Traitez l’eau à l'aide du produit spécial hivernage

Procurez-vous un produit pour traiter l’eau en hivernage  dans votre magasin de piscine. Versez-le devant chaque buse de refoulement. Puis mettez en route votre filtre pour 4 heures pour que le produit se disperse dans l’ensemble du bassin. Pour les piscines traitées au sel, l’utilisation de galet de chlore lent durant la période d’hivernage uniquement est tout à fait possible. Au printemps, lors du redémarrage de votre piscine, retirez le chlore et testez pour vérifier son absence dans l’eau.

6. Réglez votre système de filtration en mode hivernage

Pour trouver le bon rythme de filtration, il vous faut connaître la température de votre eau. En hivernage actif, on divise la température de l’eau par trois pour connaître le temps de filtration par jour. Si votre température d’eau est supérieure à 12°C pendant la saison hivernale alors, réactivez votre filtration de la même manière que vous le feriez pendant une période chaude. Soit une division de la température de l’eau par deux et un retours au traitement habituel de l’eau environ tous les 10 jours. Si votre eau se situe sous 0°C, vous risquez le gel de l’eau. Pour prévenir des risques, vous activez votre filtration en continu pour protéger votre installation. Pour vous aider à limiter les risques liés au gel, pensez à la mise en place d’un coffret anti-gel  déclenchant  automatiquement le système de filtration grâce à un capteur de température extérieur.

Filtre à sable devant piscine posée pour rangement hiver

7. Pensez aux avantages d’une piscine bâchée pour l'hiver

Pour préserver votre piscine vous pouvez compléter votre mise en hivernage à l’aide d’une bâche hiver filet ou d’une bâche d’hivernage sécurisante normée si vous prévoyez de retirer votre système de sécurisation du bassin pour l’hiver. Une bâche de qualité vous aidera à maintenir la chaleur de l’eau, la qualité de l’eau et continuera à sécuriser votre bassin des risques de noyades.

Image ampoule indiquant des astuces

Petites astuces :

Pensez à enlever tous les gros débris (feuilles, branches… etc.) qui sont tombés dans l’eau au plus vite pour qu’ils ne se décomposent pas dans l’eau et perturbent son équilibre chimique.

Utilisez un flotteur à pastilles de chlore lent pour la désinfection de l’eau. Le chlore garde toute son efficacité par temps froid. Il reste le traitement à moindre coût.

Comment effectuer l’hivernage passif de la piscine ?

L’hivernage passif est la méthode ou la piscine est mise totalement à l’arrêt et les éléments sensibles aux froids protégés. Il s’agit de la seule technique d’hivernage de piscine possible dans les régions froides ou de grands froids exposées aux gelées. Lorsque l’eau gèle, son volume augmente de 10% par rapport à une eau liquide. C’est pourquoi dans ces régions il est obligatoire de mettre la piscine en hivernage passif pour préserver les équipements et les canalisations de la piscine exposés à trop de pression. Étant donné que ce type d’hivernage ne demande que peu de surveillance, il est également recommandé pour les piscines des résidences inoccupées durant la période hivernale.  Par contre, cette méthode est très contraignante dans sa mise en œuvre, tout comme lors de la remise en route de la piscine au printemps.

Petit guide des étapes de mise en œuvre de l'hivernage passif

Kit de nettoyage piscine en hiver balai liner, épuisette, aspirateur liner et produits teste eau de piscine pour hivernage

Matériel nécessaire pour la mise en place de l’hivernage passif.

  • Flotteur d’hivernage
  • Gizzmos adaptés à vos skimmers
  • Bouchons d’hivernage
  • Produits d’hivernage
  • Balai, brosse, aspirateur de piscine ou robot nettoyeur adapté à l’eau froide
  • Couverture ou bâche d’hivernage ( si absence de volet piscine)
  • Chlore choc ou Oxygène actif choc ou Brome choc (choisissez-le selon votre produit de désinfection habituel)

1. Nettoyage complet du bassin pour l'hiver

Il s’agit d’effectuer un nettoyage efficace du bassin et d’éliminer tout risque de pollution de l’eau restante pour le printemps.

Ainsi commencez par retirer les feuilles, les débris et autres impuretés de surface d’eau. Puis utilisez un aspirateur pour nettoyer le fond de la piscine, sans oublier la ligne d’eau et de bien brosser les parois.

Eau de piscine avec débris au fond et passage épuisette de piscine

2. Vérification de la qualité de l’eau avant hivernage

Après le nettoyage en profondeur, il est temps de tester la qualité de l’eau. Lorsque vous voyez des incohérences, corrigez- les. Sauf si votre eau est trouble, vous pouvez utiliser du chlore choc ou de l’oxygène actif choc ou encore du Brome choc selon votre traitement ultérieur. Pour une mise en hivernage passif de votre piscine de manière  efficace, la limpidité de votre eau est très importante. En plus, cela vous garantit un redémarrage de la piscine plus facile au printemps et moins onéreux en produits.

3. Réduction du volume d’eau

Pour protéger vos skimmers, vos buses de refoulement du risque de gel, vous devez abaisser votre quantité d’eau 10 cm en dessous des buses de refoulement, prise balai et skimmers. Oubliez l’idée d’une vidange complète du bassin, votre liner ou autre revêtement intérieur n’y survivra pas. Si vous souhaitez changer l’eau, nous vous conseillons d’attendre la remise en route du printemps. Utilisez la bonde de fond pour effectuer cette réduction. Si le bassin n’est pas équipé, utilisez une pompe vide cave ou immergée pour y parvenir. Attention à la  compatibilité de ce matériel avec les produits chimiques de l’eau.

4. Vidanger les canalisations et les équipements pour la saison hivernale

Pour éviter les risques de dégâts liés aux gelés, recherchez sur tous les équipements de la piscine les bouchons de vidange pour retirer toute l’eau résiduelle. Portez une attention particulière aux cellules des électrolyseurs (en danger dès une eau à 15°C ), l’idéal étant de les recouvrir totalement d’une protection en tissu. Pour vidanger les canalisations, utilisez les vannes des équipements et l’effet de la gravité si votre local technique est situé plus bas que la piscine. Après avoir effectué la vidange , vous pouvez refermer les différentes vannes. Par ailleurs, pour les équipements et accessoires, piscines déplaçables, réservez-leur un abri loin du froid et de l’humidité. Pour les équipements fixes, le polystyrène ou des couvertures les protégeront du froid.

5. Installation des équipements d’hivernage

Il est temps de parer votre piscine de son équipement d’hiver. On débute par verser dans l’eau restante le produit d’hivernage piscine (dosage selon recommandation sur l’emballage) puis remuer l’eau à l’aide d’un balai pour permettre la diffusion intégrale du produit dans toute la piscine. À noter que le traitement ne doit pas être mis en place le jour même du traitement choc, il est nécessaire d’attendre 48 heures.

On poursuit par la mise en place des gizzmos dans les skimmers. La mise en place des bouchons d’hivernage dans les buses et des flotteurs d’hivernage en ligne diagonale sur la piscine pour absorber la poussée de la glace et préserver vos parois.

On termine par la couverture de l’ensemble de la piscine soit à l’aide de votre volet piscine ou bien de votre couverture d’hivernage piscine. Veillez à la sécurité des enfants si vous avez retiré les alarmes de la piscine en optant pour une couverture d’hiver aux normes.

Demander l'aide d'un pisciniste

Comme le démontre ce guide, l’hivernage d’une piscine requiert une approche technique et méthodique pour assurer son succès. C’est pourquoi Le Paysagiste, en tant qu’expert pisciniste, vous propose de vous accompagner et de mettre à votre disposition son expertise jusqu’à la réalisation d’un hivernage optimal. Ce service vise à garantir que la remise en service de votre piscine se déroule en toute simplicité et sans encombre.

Facebook
Twitter
LinkedIn